Confort thermique

La notion de confort n’est pas suggestive elle fait appel à des valeurs mesurables des températures, des vitesses d’air.
Lorsque dans une pièce les parois ont des températures différentes de la température de l’air de la pièce, des mouvements de convection de l’air se mettent en place. De ce fait la température objective (mesurée) n’est plus la température ressentie.

confort_thermique

Ce phénomène de parois froides peut aussi se retrouver au niveau des huisseries mal isolées.

avantage7'

Ici, sur une porte-fenêtre, le vitrage a une température de surface de 16 °C au centre).
Ce qui est apparent, c’est la très mauvaise isolation du châssis « conventionnel » de la fenêtre
La température des parois qui nous entourent est une composante essentielle du confort thermique de notre espace intérieur.

Dans cet espace clos, la température ressentie est une moyenne entre la température de l’air et la température des parois. 

avantage8'

                       Echanges thermiques entre l’homme et son environnement (Architecture et Climat).

En été, si l’air est à 35°C et que les parois ne sont qu’à 20°C cette pièce nous semblera fraîche car nous ressentirons une température de 27,5°C. Notre corps rayonnera vers les parois et nous soulagera de notre trop plein de calories.

Mais la vitesse de la convection de l’air vient compléter le ressenti

La convection de l’air à l’intérieur d‘une pièce modifie la température ressentie. Les échanges thermiques entre le corps et l’ambiance augmentent avec la vitesse de l’air. 
Cette température de confort reste toujours la même, cela m’obligera donc, l’hiver, à augmenter la température objective pour retrouver mon confort donc à augmenter le chauffage et l’été à augmenter la puissance du climatiseur pour baisser la température de la pièce; donc je consommerai plus d’énergie

 1°C = +7% de consommation d’énergie

Le plâtre grâce à ses caractéristiques de conductivité thermique (λ) et de chaleur spécifique   permet de diminuer les effets de parois froides.

Matériau Densité (kg/m3) Chaleur spécifique  (J/kg.K) Conductivité thermique  λ(W/m.K)
Enduit de ciment 1900 850 0.800
Enduit de chaux 1600 850 0.700
Plâtre courant pour enduit intérieur 1050 1000 0.340

L’utilisation du plâtre améliore le confort intérieur et contribue  la diminution de la consommation énergétique